Le généticien Albert Jacquard est mort à l'âge de 87 ans

Humaniste et engagé politiquement à gauche, le scientifique s'était fait connaître du grand public en tant qu'auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation scientifique.

Le généticien Albert Jacquard lors d\'une manifestation du Droit au logement (DAL), le 6 août 2011 à Paris.
Le généticien Albert Jacquard lors d'une manifestation du Droit au logement (DAL), le 6 août 2011 à Paris. (CITIZENSIDE.COM / AFP)

Le généticien Albert Jacquard est mort mercredi 11 septembre à l'âge de 87 ans. Son fils l'a annoncé à l'AFP, jeudi 12 septembre. Ce polytechnicien, né le 23 décembre 1925, a été emporté par une forme de leucémie.

Humaniste, le scientifique s'était fait connaître du grand public avec ses nombreux ouvrages de vulgarisation scientifique et son engagement politique. Albert Jacquard a été candidat aux législatives à Paris en 1986 sur une liste de la gauche alternative, puis en 1999 sur la liste écologiste de Daniel Cohn-Bendit.

Un homme salué à gauche et à droite

Mais c'est surtout son engagement associatif qui a marqué l'opinion publique. Dans les années 1990, il met sa verve médiatique au service des mal-logés et des sans-papiers en devenant président d'honneur de l'association Droit au Logement (DAL). Il participe notamment à l'occupation de l'Eglise Saint-Bernard en 1996.

Dans un communiqué, le président de la République a salué "un grand généticien, un chercheur attaché à la diffusion des savoirs, un professeur renommé et un écrivain respecté"."Les Français perdent un savant, et les plus démunis un de leurs plus illustres porte-parole", regrette François Hollande.

Sur Twitter, la ministre du Logement Cécile Duflot a immédiatement fait part de son émotion, saluant un "engagement lumineux".

Son humanisme est également salué de l'autre côté de l'échiquier politique. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Hervé Morin, se dit "peiné".