Cet article date de plus de huit ans.

La qualité du sperme baisse en France, notamment en Aquitaine et Midi-Pyrénées

Les chercheurs de l'Institut de veille sanitaire évoquent le rôle de perturbateurs endocriniens, comme les pesticides utilisés dans l'agriculture. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des spermatozoïdes humains étudiés en 2009. (MAXPPP)

La qualité du sperme des Français est en déclin, puisque la concentration en spermatozoïdes a baissé de près d'un tiers en France métropolitaine, entre 1989 et 2005. Cette tendance n'éparne pratiquement aucune région mais elle touche davantage encore l'Aquitaine et Midi-Pyrénées. Le Dr Joëlle Le Moal et ses collègues de l'Institut de veille sanitaire (InVS) ont affiné leurs résultats au niveau régional, à partir d'une étude menée sur plus de 26 600 hommes en 2012. Leurs conclusions ont été publiées dans la revue internationale Reproduction, lundi 24 février (en anglais).

La période apparaît trop courte pour attribuer cette évolution à une influence génétique. Alors, pourquoi l'Aquitaine et Midi-Pyrénées ? Les chercheurs pensent que leurs résultats sont liés à la nature fortement agricoles de ces deux régions. "Les activités viticoles sont celles où l'on utilise le plus de pesticides proportionnellement à la surface", explique Joëlle Le Moal, qui évoque "une exposition globale (...) de l'ensemble de la population depuis les années 50" aux perturbateurs endocriniens, notamment certains pesticides.

"C'est très important de surveiller la qualité du sperme au niveau international maintenant que l'on a des données de sa dégradation en France", ajoute-t-elle. C'est justement l'objet d'un réseau "Hurgent" lancé par l'InVS fin 2013 au niveau européen.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.