VIDEO. Un fabricant de scaphandres français en passe de travailler pour la Nasa

L'entreprise veut faire de la Méditerranée le futur centre d'entraînement des astronautes américains et européens.

C.LACROIX, F.RENARD / FRANCE 3)

Plonger des fonds marins pour s'entraîner à flotter dans l'espace. C'est l'objectif de la Comex. Cette entreprise française spécialisée dans la construction de scaphandres espère travailler pour la Nasa ou l'agence spatiale européenne.

Recréer les missions spatiales dans la Méditerranée

Depuis le début de la conquête spatiale, la toute puissante agence américaine forme ses navigants dans son complexe Nemo, en Floride, au fond d'immenses piscines, rappelle La Provence.

La Comex effectue actuellement des expériences dans le but de convaincre l'agence américaine que Marseille peut devenir le futur centre d'entraînement de ces astronautes. "La proximité de certains milieux analogues à des milieux d'exploration martienne existe au large de la côte méditerranéenne, assure Lionel Bringoux, maître de conférences à l'Institut des Sciences du Mouvement. C'est assez futuriste."

 

Gandolfi, le scaphandre de la société française Comex, permet de recréer des mouvements en apesanteur sous l\'eau.
Gandolfi, le scaphandre de la société française Comex, permet de recréer des mouvements en apesanteur sous l'eau. (FRANCE 3)