Cet article date de plus de huit ans.

Solar Impulse 2 a enfin pu quitter le Japon

Il était cloué sur le sol nippon depuis le 2 juin à cause de conditions météorologiques défavorables. Mais dans la nuit de dimanche à lundi, l'avion Solar Impulse 2 a enfin pu quitter Nagoya pour un nouveau périple de près de 8.000 km au-dessus du Pacifique en direction d'Hawaï.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Profitant d'une fenêtre météo favorable, Solar Impulse 2 a quitté le Japon le 29 juin à l'aube pour tenter de rallier Hawaï © Maxppp)

Solar Impulse 2 a quitté Nagoya à 3h du matin lundi. L'appareil révolutionnaire, qui fonctionne uniquement à l'énergie solaire, avait dû faire une escale forcée au Japon début juin en raison de conditions météos déplorables. Il y était cloué au sol depuis, attendant que les cieux lui soient plus favorables. Car Impulse 2, fragile, ne supporte ni les trop grosses chaleurs, ni la pluie, ni les perturbations.

 

La plus grosse difficulté était de trouver un "couloir" pour traverser un front nuageux très dense qui va grosso modo de Taïwan à l'Alaska, avait souligné l’équipe. Cette fois-ci, ça y est, "nous avons passé la nuit avec l'équipe pour prendre la décision la plus difficile du projet : foncer vers Hawaï", a expliqué sur son compte Twitter le pilote Bertrand Piccard.

Solar Impulse 2 va donc pouvoir poursuivre son tour du monde de 35.000 kilomètres, débuté le 9 mars dernier d'Abou Dhabi, dans le but de promouvoir l'usage des énergies renouvelables, en particulier l'énergie solaire.  Mais cette nouvelle étape de son périple est particulièrement risquée. Pour rejoindre sa prochaine destination, Hawaï, l’appareil devra voler sur une distance de 7.900 km, sans possibilité de se poser.

C’est le second pilote en alternance, le  Suisse André Borschberg, qui sera aux commandes durant ce voyage qui devrait durer au moins cinq jours et cinq nuits. "C'est le moment de vérité pour le projet. C'est le moment de vérité pour notre équipe ", avait-il souligné la semaine dernière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.