Quand un robot remplace les mains d'un chirurgien

Une première médicale mondiale vient de se dérouler en France. Grâce à un robot, deux chirurgiens ont prélevé un rein et l'ont aussitôt greffé à une receveuse.

FRANCE 3

Prélever le rein d'une donneuse, le greffer à sa receveuse, deux opérations réalisées à la suite avec assistante robotique. L'opération a eu lieu au CHU de Toulouse (Haute-Garonne) le 9 juillet 2015. "Ce sont des joysticks qui vont actionner les bras du robot.
Au bout des bras du robot, il y a des instruments qui reproduisent exactement les mouvements de la main humaine", explique le Dr Nicolas Doumerc, expert en chirurgie robotique.

Temps d'hospitalisation  

Un mois après la greffe d'un rein donnée par sa soeur, Béatrice Perez ne regrette pas d'avoir accepté cette intervention un peu particulière. "On n’a pas l'impression d'avoir été opéré. Que ce soit physiquement avec les douleurs ou le temps d'hospitalisation". En 2013, l'appareil réalisait sa première opération au CHU de Lyon : une ablation de rein. Malgré un investissement très lourd, les robots sont plébiscités par les chirurgiens. Pour les patients, ils sont synonymes de plus de confort et d'un retour rapide à la vie normale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux chirurgiens du CHU de Toulouse ont pratiqué, en juillet 2015, une greffe de rein par voie vaginale et exclusivement par robot chirurgical.
Deux chirurgiens du CHU de Toulouse ont pratiqué, en juillet 2015, une greffe de rein par voie vaginale et exclusivement par robot chirurgical. (CHU TOULOUSE / AFP)