Cet article date de plus de quatre ans.

Thomas Pesquet : le cobaye de l'espace

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Thomas Pesquet : le cobaye de l'espace
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après 6 mois passés dans la Station spatiale internationale, Thomas Pesquet est de retour sur terre ce vendredi 2 juin. S'il a beaucoup documenté son voyage en images, il a surtout participé à de nombreuses expériences scientifiques.

S'il prenait son lot quotidien d'images spatiales, Thomas Pesquet n'a pas fait que jouer au photographe. Cet astronaute contemplatif, certes, a surtout été productif. Du travail 6 jours sur 7 dans le but de mener à bien 72 expériences et préparer des vols de plus longues durées, ceux qui mèneront un jour vers Mars.
Médicales dans l'ensemble, ces expériences visaient surtout à mieux comprendre le fonctionnement du corps humain dans l'espace et en apprendre plus sur les pathologies du vieillissement. "Dans l'espace, les os se décalcifient, explique Jean-Yves Le Gall, président du CNES. Mais une fois qu'ils sont de retour, ils se recalcifient. On a une sorte d'ostéoporose réversible."

Un cobaye de l'espace

Les os, donc, mais aussi, les yeux, le cerveau et les muscles de Thomas Pesquet ont été scrutés de prêt et analysés dans des laboratoires terrestres. Comme à Strasbourg, ou Alexandre Zahariev, ingénieur d'étude au CNRS a étudié les dépenses énergétiques du spationaute français. Et aux côtés des expériences maraîchères (des semis de lentilles et de radis), Thomas Pesquet a fourni une belle moisson de données scientifiques pour les années à venir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Thomas Pesquet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.