Cet article date de plus de six ans.

"La Station spatiale internationale est géniale, encore mieux que dans mes rêves !" se réjouit Thomas Pesquet

L'astronaute français a publié son premier tweet depuis l'ISS, qu'il a rejoint samedi 19 novembre. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les astronautes Peggy Whitson, Oleg Novitski et Thomas Pesquet (de gauche à droite, au premier rang) à leur arrivée dans la Station spatiale internationale, le 20 novembre 2016. (DOUGLAS CURRAN / AFP)

La France (et le monde) a reçu sa première carte postale de l'espace, signée Thomas Pesquet. Lundi 21 novembre, le spationaute français a publié son premier tweet depuis la Station spatiale internationale. Un petit bonjour pour faire partager à tous son enthousiasme à l'idée d'avoir intégré la coloc' la plus cool de l'univers, la Station spatiale internationale : "L'ISS est géniale, encore mieux que dans mes rêves ! J'aimerais que tout le monde ait la chance d'aller dans l'espace ! #Proxima"

Thomas Pesquet est arrivé dimanche à la station, au terme d'un voyage de 48 heures au sein de la capsule Soyouz. C'est le dixième astronaute français à y résider. Sa mission durera six mois, pendant lesquels il doit mener des dizaines d'expériences en physiologie, neuroscience, imagerie médicale, ou encore en botanique.

Un premier aperçu de la vie dans l'ISS

Quelques heures après son premier message, Thomas Pesquet a de nouveau tweeté, afin de donner un petit aperçu du début de son séjour dans l'ISS, marqué par le départ de la capsule de ravitaillement Cygnus.

La capsule Cygnus, chargée de 1,5 tonne de déchets, a bien quitté l'ISS, a confirmé Thomas Pesquet depuis l'espace. Un incendie contrôlé devait ensuite être allumé à bord de l'engin pour étudier les effets du feu en apesanteur, avant que le petit vaisseau ne se désintègre en rentrant dans l'atmosphère.

La capsule de ravitaillement s'était arrimée à l'ISS le 23 octobre, soit un peu moins d'un mois avant l'arrivée du Français, qui était accompagné de l'Américaine Peggy Whitson et du Russe Oleg Novitski. A son bord, la capsule transportait du matériel qui leur servira lors de leurs expériences, de la nourriture, ainsi que les cadeaux qu'ils s'offriront à Noël. Nul doute que Thomas Pesquet nous fera partager ses moments. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Retour de Thomas Pesquet sur terre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.