SpaceX : les touristes de l'espace devront patienter pour décrocher la Lune

Selon le "Wall Street Journal", les vols touristiques dans l'espace promis par le groupe d'Elon Musk devraient être repoussés d'au moins six mois. 

Décollage de la fusée Falcon Heavy, le 6 février 2018 au centre spatial Kennedy en Floride (Etats-Unis). 
Décollage de la fusée Falcon Heavy, le 6 février 2018 au centre spatial Kennedy en Floride (Etats-Unis).  (SPACEX / AFP)

Les touristes de l'espace devront patienter pour décrocher la Lune. Le Wall Street Journal affirme, lundi 4 juin, que le programme SpaceX, censé mettre en orbite des touristes autour du satellite de la terre, devrait être retardé, au moins jusqu'au milieu de l'année prochaine et peut-être plus. Pour ce vol sans précédent, des touristes doivent embarquer à bord de la capsule Dragon, propulsée par la fusée la plus puissante du groupe SpaceX, la Falcon Heavy, inaugurée lors d'un lancement couronné de succès il y a seulement quatre mois.

"Le nouveau programme pour le vol, maintenant retardé jusqu'à au moins mi-2019 et probablement plus tard, n'a pas encore été publié" par la compagnie basée en Californie, qui avait évoqué la fin 2018 pour ce vol inaugural inédit, a indiqué le Wall Street Journal. La raison de ce délai n'est pas claire, mais "signifie que des défis techniques et de production perturbent les plans du fondateur Elon Musk pour l'exploration humaine du système solaire", indique encore le quotidien new-yorkais. "SpaceX fait aussi face aux doutes de l'industrie sur la demande du marché pour sa fusée Falcon Heavy", peut-on lire également.