Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Espace : la mission Rosetta touche au but

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
 -
Espace : la mission Rosetta touche au but - (JUSTINE CORBILLON / FRANCE 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

Mercredi, la sonde Rosetta tentera de faire atterir un robot à la surface de la comète Tchourioumov-Guérassimenko pour essayer de percer le mystère de l'origine du système solaire.

La sonde européenne Rosetta va tenter, mercredi 12 novembre, de faire se poser en douceur son petit robot atterrisseur, Philae, à la surface de la peu hospitalière comète Tchourioumov-Guérassimenko. Cette mission d'"archéologie spatiale", entamée en 2004 avec le lancement de Rosetta, cherche à élucider l'évolution du système solaire depuis sa naissance, les comètes étant considérées comme des vestiges de la matière primitive. Tout va se jouer en environ sept heures, à 511 millions de kilomètres de la Terre.

L'Agence spatiale européenne n'a pas choisi la facilité pour cette première dans l'histoire de l'exploration spatiale, comparable pour certains scientifiques aux atterrissages des Viking sur Mars en 1976, "en territoire inconnu".

L'opération a été longuement et très soigneusement préparée. Pas moins de trois centres opérationnels sont mobilisés : le Centre européen d'opérations spatiales (Esoc) de l'ESA à Darmstadt (Allemagne), le Centre de contrôle de l'atterrisseur du DLR à Cologne (Allemagne) et le Centre des opérations scientifiques et de la navigation de l'atterrisseur, au Cnes de Toulouse (France).

Atterrissage millimétré

Andrea Accomazzo, directeur de vol de la mission Rosetta à l'Esoc, est confiant : la sonde "fonctionne très bien" et jusqu'à présent, "toutes les opérations de vol se sont déroulées comme prévu", a-t-il souligné lors d'un point de presse retransmis sur internet. La séparation doit cependant impérativement avoir lieu "au bon moment, à la bonne position dans l'espace, à la bonne altitude et à la bonne vitesse".

D'ultimes vérifications et validations sont prévues entre mardi soir et mercredi matin avant le feu vert définitif à la séparation, afin de s'assurer que tous les systèmes sont prêts et que Rosetta est bien en mesure de délivrer Philae sur la bonne trajectoire. Si un voyant rouge s'allumait, l'atterrissage serait reporté à une date qui resterait à préciser.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.