Six planètes vont-elles vraiment être "alignées" dans le ciel le 3 juin ?

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
La Lune ainsi que les planètes Venus, Uranus, Mars, Jupiter et Neptune alignées dans le ciel de Melbourne Beach, en Floride (Etats-Unis), le 24 juin 2022. (FLORIDA TODAY-USA TODAY NETWORK / SIPA)
Selon l'astrophysicien Eric Lagadec, le phénomène qui sera visible dans le ciel au début du mois de juin "arrive au moins tous les deux ans". Mercure, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, qui sont toutes en orbite sur un même plan, seront en fait du même côté du Soleil.

Un défilé de planètes, vraiment ? Depuis quelques jours, plusieurs sites spécialisés relaient l'information selon laquelle un "alignement de planètes" sera visible dans le ciel le lundi 3 juin. "Au petit matin, six planètes – Mercure, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune – s'aligneront dans le ciel. Mercure, Mars, Jupiter et Saturne peuvent être observés à l'œil nu, mais vous aurez besoin d'un télescope ou de jumelles puissantes pour voir Neptune et Uranus", avance par exemple le site Starwalk.space, une application pour observer l'espace depuis son smartphone. Mais le phénomène est en réalité plus complexe. Comme le relève le magazine américain Forbes, Starwalk base ses informations sur ce qui peut être vu depuis son application, et non réellement dans le ciel. 

"Les gens s'imaginent un alignement, mais ce qui va se passer, en réalité, c'est que les six planètes seront toutes du même côté du Soleil, du fait de leur rotation. Cela arrive au moins tous les deux ans", explique Eric Lagadec, astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d’Azur, à franceinfo. Le spécialiste a publié une série de messages sur le réseau social X pour aider à visualiser le positionnement réel des planètes.

Comme le détaille l'astrophysicien sur X et auprès de franceinfo, les six planètes sont toujours positionnées de la même manière les unes par rapport aux autres, puisqu'elles "orbitent toutes dans le même plan", étant donné qu'elles se "sont formées dans un disque autour du soleil". Elles suivent ce qu'on appelle l'écliptique, leur trajectoire apparente dans le ciel, ce qui leur donne cet aspect aligné. 

Le fait qu'elles soient du même côté du Soleil devrait tout de même permettre d'en admirer certaines à l'œil nu, à l'aube.

Un télescope et de la patience

"Les planètes très proches de l'astre vont se lever très peu de temps avant lui (5h54 à Paris), comme Jupiter et Mercure, elles seront donc difficiles à voir", souligne Eric Lagadec. "On verra bien Mars et Saturne en revanche", ajoute-t-il, estimant que "cela vaut toujours le coup de se lever et de regarder le ciel". Pour ceux qui ont un empêchement le 3 juin, "ce sera visible aussi les jours d'avant et après", rassure le spécialiste.

Pour Uranus et Saturne, "il vous faudra un énorme télescope et beaucoup de patience", affirme de son côté Forbes. Et ceux qui sacrifieront leur sommeil pour apercevoir l'alignement ne seront pas totalement déçus, ajoute le site américain. En effet, un magnifique croissant de lune sera également visible près de Mars et de Saturne entre le 31 mai et le 2 juin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.