La sonde Solar Orbiter va s'approcher au plus près du Soleil

Solar Obiter a décollé de Cap Canaveral, aux États-Unis, lundi 10 février. Elle doit rejoindre une orbite au plus près du Soleil pour étudier l'astre.

FRANCE 2

C'est une mission spatiale inédite : la sonde européenne Solar Orbiter va s'approcher à 42 millions de kilomètres du Soleil. Protégée par un bouclier thermique, elle pourra supporter des températures allant jusqu'à 600°C. "Nous allons nous positionner là où aucun télescope solaire n'est jamais allé. Nous allons nous approcher très près du Soleil et prendre des images avec une résolution inégalée jusqu'ici", explique Frédéric Auchère, le directeur scientifique de Solar Orbiter.

Deux ans de voyage

Équipée de télescopes à haute résolution, Solar Orbiter va étudier les pôles du Soleil pour comprendre les tempêtes solaires, qui sont parfois responsables de grosses pannes électriques sur la Terre. Derrière le pilotage de la sonde, il y a un Français, Sylvain Oudinot. "L'idée, c'est de comprendre un peu mieux comment il fonctionne et comment il impacte la météo sur Terre", précise le responsable des opérations de vol. Solar Orbiter devrait arriver à destination en 2022 et sa mission devrait durer au moins cinq ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
La sonde Solar Orbiter va s\'approcher au plus près du Soleil
La sonde Solar Orbiter va s'approcher au plus près du Soleil (FRANCE 2)