La course à la Lune est repartie

Le retour de l'homme sur la Lune, c'est pour 2024, promettent les États-Unis avec des équipages mixtes. Orbitera autour de la Lune un vaisseau d'où partiront des capsules pour fouler le sol lunaire.

FRANCEINFO

C'est très sérieux. C'est un projet technologique, industriel et c'est aussi un projet financier. La course à la Lune est repartie pour la Chine, le Japon, l'Inde et les États-Unis. Ces derniers donnent même une date de départ : 2024. Dès 2020, une capsule inhabitée partira pour des tests et, en 2022, une première capsule habitée fera le tour du satellite de la Terre.

L'UE associée au projet américain

Pour le financement, la Nasa a fait appel à une entreprise privée, Lockheed Martin, spécialiste de l'armement. 2,7 milliards d'euros sont dédiés à la conception de capsules Orion de quatre places. Elles maintiendront l'équipage en vie pendant plus de trois semaines et seront juchées sur des fusées américaines. En revanche, le module de service, là où il y a tous les instruments pour faire survivre les astronautes, sera une création européenne de l'Agence spatiale européenne, associée à Airbus. Les équipages seront mixtes, a promis la Nasa. Il y aura une femme sur la Lune.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'expérience fait partie du programme Chang\'e, qui vise à envoyer un astronaute chinois sur la Lune.
L'expérience fait partie du programme Chang'e, qui vise à envoyer un astronaute chinois sur la Lune. ( AFP )