Des astronomes découvrent une nouvelle exoplanète clé dans la quête de vie au-delà du système solaire

Le nom de cette planète ? Gliese 486 b. Elle est environ 30% plus grosse que la Terre, mais est 2,8 fois plus lourde.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La voie lactée photographiée depuis le mont Olympe (Grèce), le 10 octobre 2020. (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO)

Chercher des traces de vie sur Mars, comme le fait actuellement la Nasa, est une chose. Mais les scientifiques voient plus loin. Serait-il possible d'en trouver en dehors de notre système solaire ? Une étude, parue dans la prestigieuse revue Science (en anglais) jeudi 4 mars, révèle la découverte d'une nouvelle exoplanète, qui semble être une candidate idéale pour y chercher une atmosphère et, in fine, des traces de vie autour d'une autre étoile que notre Soleil. Son nom ? Gliese 486 b. Elle est environ 30% plus grosse que la Terre, mais est 2,8 fois plus lourde et se situe à "seulement" 26 années-lumière.

"Le but final, c'est trouver des marqueurs biologiques, des biosignatures, dans les atmosphères d'exoplanètes, c'est-à-dire des signes de vie sur des planètes habitables similaires à la Terre", explique José A. Caballero, astronome au Centro de Astrobiologia en Espagne. Il est l'un des co-auteurs de l'étude, à laquelle ont contribué des chercheurs de cinq continents.

Une planète "de nature rocheuse comme la Terre"

Environ 4 000 exoplanètes ont été découvertes ces 25 dernières années, et quelques-unes ont déjà révélé avoir une atmosphère. Mais celles-ci étaient "de grandes planètes gazeuses ou glacées", explique l'astronome. Ces recherches "n'ont pas encore été menées sur les planètes de la taille de la Terre". Avec leur découverte, les chercheurs ont aujourd'hui ouvert la possibilité d'étudier une exoplanète "de nature rocheuse comme la Terre", qui pourrait avoir une atmosphère "qui ressemble à la nôtre".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.