Ce soir à minuit, la sonde américaine Osiris-Rex tentera de se poser sur l'astéroïde Bennu pour "remonter le temps"

La sonde doit se poser sur Bennu, à quelque 300 millions de kilomètres de la Terre, pour y effectuer des prélèvements. Et tenter d'en apprendre davantage sur la formation du système solaire, et l'apparition de la vie.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vue de l'astéroïde Bennu depuis Osiris-Rex, diffusée en décembre 2018. (NASA / GODDARD / UNIVERSITY OF ARIZONA)

Après un voyage de quelque 300 millions de kilomètres, et deux ans d'orbite autour de Bennu, la sonde américaine Osiris-Rex (pour ''Origins-Spectral Interpretation-Resource Identification-Security-Regolith Explorer'') tentera mardi 20 octobre de se poser sur l'astéroide pour y effectuer des prélèvements.

Osiris-Rex sera comme un moustique qui pique et redécolle aussitôt : la sonde ne restera que quelques secondes sur Bennu. Avec un bras télescopique déployé lors de la descente, la sonde va projeter de l'azote sous pression à la surface de l'astéroïde et récupérer dans ses filets les très fins morceaux de matière ainsi soulevés. Avec pour objectif de prélever au moins 60 grammes de cette poussière issues des origines du système solaire. 

>> Dès 23 heures, heure française, suivez le direct de la Nasa :

''On cherche à remonter le temps, à comprendre comment les planètes se sont formées, indique Patrick Michel, astrophysicien et directeur de recherche au CNRS. Si je veux fabriquer des planètes, il faut que je parte avec les bons ingrédients, comme quand on fait une recette de cuisine. Et ces ingrédients, on les trouve dans les astéroïdes !''

Ces astéroïdes sont potentiellement riches en matière organique et d'après nos scénarios des premières phases de formation de la Terre, on pense que ce sont elles qui ont apporté l'eau et peut être même toute la matière organique qui a permis de faire émerger le vivant.

Patrick Michel

à franceinfo

''En ramenant des échantillons, poursuit l'astrophysicien, nous pourrons étudier cela et, je l'espère, avancer grandement dans ce type de questionnement.'' Une fois capturés, ces échantillons d'Osiris-Rex seront placés dans une capsule qui entamera un voyage retour vers la Terre. La récupération est prévue en septembre 2023. Si la Nasa commencera à diffuser son direct à 23 heures, heure française, la collecte de l’échantillon, elle, doit avoir lieu à minuit et 12 minutes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.