Ebola : l'employé de l'Unicef hospitalisé en France est guéri

Ni son nom, ni son sexe, ni son âge n'ont filtré ; tout juste sait-on que la France a accueilli, début novembre, un employé des Nations Unies qui avait contracté Ebola en Sierra Leone. Le ministère de la Santé annonce dimanche que cette personne a pu quitter l'hôpital aujourd'hui, et a quitté le territoire français.

(L'agent de l'Unicef a été hospitalisé ici, à Bégin © REUTERS/Charles Platiau)

Il (ou elle) est donc guéri. Cet employé de l'Unicef, qui avait contracté le virus Ebola en Sierra Leone, était soigné en France depuis le début novembre. Il a quitté ce dimanche matin l'hôpital Bégin, à Saint-Mandé, et est parti de France. Guéri.

Rien n'a filtré sur son identité, ni son nom, ni son identité, ni son sexe. Les autorités françaises sont toujours restées très discrètes. Selon le ministère de la Santé, "cette personne, employée de l'Unicef au Sierra-Leone et impliquée dans la lutte contre Ebola, avait fait l'objet d'une évacuation sanitaire médicalisée et sécurisée par avion spécial".

Il s'agit du deuxième cas de guérison en France, après celle d'un infirmière française de Médecins sans frontières, rapatriée à la mi-septembre après une contamination au Liberia - et déclarée guérie début octobre.

L'épidémie de fièvre Ebola a fait 5.459 morts, a annoncé l'Organisation mondiale de la santé vendredi. Le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée sont les trois pays les plus touchés.