Cet article date de plus de six ans.

Que verra-t-on de la pluie de météores cette nuit ?

Francetv info a interrogé un astronome sur ce phénomène.

Article rédigé par
Propos recueillis par Claire Digiacomi - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une étoile filante dans la Voie lactée laisse une trace dans le ciel au-dessus de la mer, dans le Finistère, le 23 mars 2013. (LAURENT LAVEDER / BIOSPHOTO / AFP)

Spectacle céleste en prévision. Dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 mai, une pluie de météores exceptionnelle doit avoir lieu. Les experts eux-mêmes peinent à se mettre d'accord sur l'intensité du phénomène, puisque ce sera la première fois que la Terre entrera en collision avec le nuage de la comète 209P/LINEAR, découverte en février 2004.

Qu'en verra-t-on depuis la France ? Francetv info a interrogé Jérémie Vaubaillon, astronome à l’Observatoire de Paris.

Francetv info : Que se passe-t-il lors d’une pluie de météores ?

Jérémie Vaubaillon : Comme la Terre, les comètes tournent autour du Soleil. Une comète est comme une montagne : il s'agit d'un gros caillou avec de la glace dessus. Quand elle s’approche du Soleil, elle se sublime, c’est-à-dire qu’elle passe de l’état solide à l’état gazeux. Dans la glace, se trouvent des milliers de petits grains de sable prisonniers. Quand la glace se sublime, les grains sont éjectés de la comète, et la suivent dans son orbite. Cela crée plusieurs centaines de millions de kilomètres de nuages très fins, qui tournent dans le système solaire. Quand le nuage entre dans l’atmosphère, chaque grain crée une étoile filante.

Que pourrons-nous observer dans le ciel ?

Cette nuit sera la première fois que la Terre entrera en collision avec un nuage éjecté de cette comète [209P/LINEAR]. Cela est dû au fait que la position du nuage varie, car elle est fortement influencée par la gravitation des planètes, en particulier Jupiter. 

Seuls les gens situés à l’ouest du continent américain ont des chances de pouvoir observer ce phénomène. Selon mes prévisions, ils pourront voir jusqu’à quatre fois ce qu’on peut voir l’été [pendant la Nuit des étoiles, qui a lieu, chaque année, au début du mois d'août]. Les prévisions les plus pessimistes annoncent qu’ils verront seulement quelques dizaines d’étoiles filantes par heure. 

Et en France ?

Malheureusement, nous ne pourrons rien voir chez nous. Le phénomène s'y déroulera vers 9h40, il fera donc jour. De plus, le nuage est seulement âgé de 150 ans. Il est trop jeune et donc trop court pour que la pluie d'étoiles filantes dure plusieurs jours [la comète s'approchera au plus près le 29 mai, à 8,3 millions de kilomètres de la Terre]La seule manière pour nous de capter ces étoiles filantes est d'utiliser la technique radio [basée sur la captation d'ondes], que les amateurs connaissent bien. Malheureusement, elle n'est pas accessible à tous.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.