La nouvelle planète découverte par la Nasa "n'est pas loin de nous", selon une astrophysicienne

L’agence spatiale américaine a annoncé lundi avoir découvert une planète de la taille de la Terre à une distance ni trop proche, ni trop éloignée de son étoile. Une "zone habitable" avec potentiellement la présence de l’eau à l'état liquide.

Une illustration diffusée par la Nasa le 6 janvier 2020, imaginée à partir d\'une simulation de l\'étoile TOI 700 d, nouvelle planète de la taille de la Terre découverte dans une \"zone habitable\".
Une illustration diffusée par la Nasa le 6 janvier 2020, imaginée à partir d'une simulation de l'étoile TOI 700 d, nouvelle planète de la taille de la Terre découverte dans une "zone habitable". (NASA / AFP)

La Nasa a annoncé lundi 6 janvier avoir découvert une planète de la taille de la Terre dans une "zone habitable", grâce à TESS, un satellite "chasseur de planètes" conçu spécifiquement pour trouver des planètes de la taille de la notre. Cette nouvelle planète est baptisée "TOI 700 d" et se trouve "pas loin de nous du tout", selon Anne-Marie Lagrange, astrophysicienne, directrice de recherches au CNRS et membre de l’Académie des Sciences.

franceinfo : Que sait-on de cette planète ?

Anne-Marie Lagrange : On sait que son rayon est à peine plus grand que celui de la Terre (1% de plus). On pense que c'est une planète de type rocheux et pas de type gazeux, et on sait qu'elle tourne autour de son étoile en 37 jours, ce qui nous indique qu'elle est dans la zone habitable de son étoile. La zone habitable c'est la région autour des étoiles où il ne fait ni trop chaud, ni trop froid, ce qui fait que s'il y a de l'eau, elle a de bonnes chances d'être sous forme liquide. Si on est trop près l'eau va être sous forme gazeuze, si on est trop loin elle va être sous forme de glace.

Cela signifie que potentiellement l'Homme pourrait y habiter ?

Il ne faut pas aller trop loin, on appelle ça la zone habitable par analogie avec ce que l'on sait de la présence de vie sur Terre. Et on sait que dans le cas de la Terre, la présence d'eau liquide était une condition nécessaire à l'apparition de la vie. Ça ne veut pas dire que cette planète est habitée, et ça ne veut pas dire que la vie est présente sur cette planète, on n'en sait rien. Ça ne veut même pas dire qu'on est sûr qu'il y a de l'eau liquide. Simplement, si il y a de l'eau et qu'il y a une atmosphère suffisamment dense, alors l'eau y est sous forme liquide.


Qu'est-ce que cette planète a de si particulier alors ?

On connaît à peu près 4 000 planètes en dehors de notre système solaire. Mais toutes ne sont pas semblables à la Terre : beaucoup sont gazeuzes comme Saturne, Jupiter, Uranus, Neptune. Beaucoup sont ce qu'on appelle des super-Terre, c'est-à-dire des planètes sans doute rocheuses, mais beaucoup plus massives que la Terre. Et parmi tout ça il y en a une dizaine qui sont à la fois de la taille de la Terre et dans la zone habitable de leur étoile. L'intérêt de celle qui est annoncée aujourd'hui par la Nasa, c'est que ce système est à 100 années-lumière, donc il n'est pas loin de nous du tout, et ça nous permet de faire des observations complémentaires qu'on ne peut pas faire sur les autres.