Détecter les premières étoiles de l'Univers est "une prouesse technologique de toute première importance"

L'astrophysicienne Syvie Vauclair a expliqué jeudi sur franceinfo que la détection des premières étoiles de l'Univers permettra de comprendre ce qu'il s'est passé "après la création de l'Univers."

Le radio-téléscope en Australie Occidentale qui a détecté des signaux d\'étoiles émis il y a 13,6 milliards d\'années.
Le radio-téléscope en Australie Occidentale qui a détecté des signaux d'étoiles émis il y a 13,6 milliards d'années. (DRAGONFLY MEDIA / COMMONWEALTH SCIENTIFIC AND INDUSTRIAL RESEARCH ORGANISATION)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La communauté scientifique est en effervescence après que des premières étoiles de l'Univers ont été détectées. Des astronomes sont parvenus à détecter pour la première fois des signaux liés à l'apparition des premières étoiles il y a plus de treize milliards d'années, peu après la naissance de l'Univers. L'astrophysicienne Sylvie Vauclair a expliqué jeudi 1er mars sur franceinfo que c'est "une prouesse technologique". La chercheuse à l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie et professeur émérite à l'université Paul-Sabatier de Toulouse a ajouté que c'est "une détection de toute première importance".

franceinfo : En quoi cette découverte est-elle inédite ?

Sylvie Vauclair : C'est la première information sur la première génération d'étoiles de l'Univers. On connaissait l'existence de ces étoiles mais on avait aucun moyen de la vérifier. C'était des étoiles massives avec une courte durée de vie, et qui ont rapidement disparu. C'est comme rechercher des fossiles anciens, on passe par des moyens indirects. Et il y a là une détection de toute première importance.

Cette prouesse a été réalisée par un tout petit radiotélescope, en Australie ?

C'est assez étonnant, oui. Et c'est très international : ce sont des chercheurs américains qui ont travaillé en Australie, et une chercheuse israélienne qui a interprété ces observations. Et quand on voit les photos de ces antennes en Australie, ça donne l'impression d'être quelque chose de peu d'intérêt, un peu comme des tables sur des pylônes, ça a a l'air artisanal... mais c'est en réalité extrêmement performant et pointu.

Qu'est-ce que cela va changer dans notre approche de la création de l'Univers ?

Ce n'est pas vraiment la création de l'Univers, mais ce qu'il s'est passé dans l'Univers après sa création. Dans ses premiers instants, l'Univers était très dense, très chaud, il y avait de la matière et de la lumière intimement mélangés, c'était opaque comme un gros nuage noir devant le Soleil. Puis, 380 000 ans plus tard, l'Univers devenant moins dense, la lumière s'est séparée de la matière. C'est ce qu'on appelle le rayonnement cosmologique primordial, que l'on observe depuis 1968. Cette première génération d'étoile était très bleue, avec un très fort rayonnement ultraviolet qui transforme les atomes d'hydrogène qui étaient autour. Cet hydrogène excité absorbe les premiers rayonnements, et c'est lui qui nous a donné l'âge de ces étoiles.