Après un premier vol privé vers la station spatiale internationale, va-t-on vers une privatisation de l'espace ?

Publié
Après le premier vol privé vers la station spatiale internationale, vers une privatisation de l'espace ?
FRANCE 3
Article rédigé par
P.-Y. Salique, A. Fischer, S. Gravelaine - France 3
France Télévisions

Le tout premier vol privé vers la station spatiale internationale a eu lieu vendredi 8 avril, pour un séjour de 8 jours. Ce vol interroge sur une possible privatisation de l'espace à venir.

L'équipage est constitué d'un ancien astronaute et de trois hommes d'affaires fortunés. Ils ont payé plus de 50 millions d'euros chacun pour s'offrir 8 jours en orbite terrestre. 20 heures plus tard, ils se sont arrimés à la station spatiale internationale, l'ISS, où vivent actuellement sept spationautes. Une dizaine de novices s'y sont déjà rendu auparavant. Mais aujourd'hui, c'est SpaceX qui transporte et Axiom Space qui organise - des groupes privés que la NASA ne voit plus d'un mauvais œil.

Tourisme spatial

"Vers 2030, nous pourrions inverser les rôles, avoir nos astronautes professionnels qui se concentrent là-haut, sur la recherche, et laisser les fournisseurs privés faire tout ce travail difficile de maintenance du laboratoire", affirme même Kathy Lueders, cheffe des programmes habités de la NASA. En 2030, l'ISS doit arriver en fin de vie. Avant cela, Axiom a prévu d'y accrocher plusieurs modules et d'être autonome en 2028. Cette nouvelle station privée pourrait par exemple être louée à la NASA. De quoi entrouvrir l'hypothèse d'un tourisme spatial, même si les coûts seront toujours aussi élevés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.