VIDEO. Parkinson : le quotidien d'un malade, entre traitements et rééducation

A l'occasion de la journée mondiale contre la maladie de Parkinson, vendredi 11 avril, voici le portrait d'un patient, entre deux séances de rééducation. 

F. PRABONNAUD / B. POULAIN / I. PALMER / FRANCE 2

C'est la journée mondiale contre la maladie de Parkinson, vendredi 11 avril, une maladie neurologique chronique qui affecte le contrôle des mouvements. En France, quelque 150 000 personnes en souffrent, le plus souvent des femmes et des hommes âgés de plus de 60 ans. Parmi eux, Gérard Jouany. Il a découvert sa maladie en 2007. Son "Park'", comme il l'appelle.

La kinésithérapie, complément indispensable aux médicaments

Les traitements permettent d'atténuer les symptômes et chaque année, Gérard se rend dans un centre de rééducation à Pen-Bron, à La Turballe (Loire-Atlantique). La kinésithérapie est un complément indispensable aux médicaments. Gérard Jouany s'exerce avec des anneaux, par exemple. "Il faut un peu oublier son ego, on a l'impression d'être des gamins de 3 ans. Mais c'est utile".

"Le patient parle moins fort, sa voix devient monotone"

Avec la maladie de Parkinson, certains neurones disparaissent peu à peu. Une majorité de patients souffrent aussi de troubles de la parole, qui nécessitent un accompagnement spécifique. "Le patient parle moins fort, son visage est moins expressif et sa voix devient monotone", explique Caroline Onfray, orthophoniste. Le soutien des proches est également important pour les personnes malades. Le prochain défi de Gérard Jouany ? Piloter un ULM, pour prendre un peu de hauteur.

Gérard Jouany est atteint de la maladie de Parkinson. Chaque année, il se rend dans le centre de rééducation de Pen-Bron, à La Turballe (Loire-Atlantique). 
Gérard Jouany est atteint de la maladie de Parkinson. Chaque année, il se rend dans le centre de rééducation de Pen-Bron, à La Turballe (Loire-Atlantique).  ( FRANCE 2 / FRANCETV INFO)