VIDEO. Les urgentistes appellent à la grève illimitée dès le 22 décembre

Après les médecins, les urgentistes annoncent à leur tour une grève illimitée à Noël. À bout, ils réclament des aménagements de temps de travail.

Un nouveau front dont le gouvernement se serait bien passé. Les urgentistes sont en colère. À Toulouse, les infirmiers et aides-soignants réclament des effectifs supplémentaires. Ils dénoncent notamment des urgences surchargées. "Il n'y a plus d'argent à donner à l'hôpital public, ce sont des choix politiques", assure la déléguée CGT de l'hôpital Purpan de Toulouse Marie Molinier au micro de France 2.

Des économies drastiques

Le mouvement va s'étendre pour devenir national dès le 22 décembre avec les médecins urgentistes. Ces derniers souhaitent que la pénibilité de leur profession soit reconnue. Ils réclament une limitation à 48 heures hebdomadaires, avec des heures supplémentaires payées dès la 39e heure travaillée. Ce mouvement s'inscrit dans un contexte d'économies drastiques. L'hôpital doit économiser plus de deux milliards d'euros d'ici à 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un patient est pris en charge aux urgences de l\'hôpital Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 3 février 2012.
Un patient est pris en charge aux urgences de l'hôpital Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 3 février 2012. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)