Vaccins obligatoires depuis le 1er janvier : ce qu'il faut savoir

Il y a désormais onze vaccins obligatoires à réaliser pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. France 2 est allée à la rencontre des parents concernés dans une maternité. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Le petit Tristan est né il y a quelques jours, il va donc recevoir non plus trois, mais onze vaccins. Aucune inquiétude pour sa mère. "J'ai envie de faire confiance aux docteurs et à la communauté scientifique", assure Camille Brosse. Expliquer, rappeler l'importance des vaccins, c'est la philosophie des médecins, notamment dans cet hôpital parisien. 

Objectif : enrayer le retour de maladies aux conséquences tragiques

En plus des trois vaccins déjà obligatoires, s'y ajoutent depuis le 1er janvier ceux contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, l'hépatite B, l'haemophilus influenzae, le pneumocoque et le méningocoque C. Objectif : enrayer le retour de maladies aux conséquences parfois tragiques. "Chaque année, certaines maladies réémergent et engendrent des hospitalisations et des décès évitables chez des enfants ou des jeunes", a assuré Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Concrètement, entre deux et 18 mois, l'enfant reçoit 10 injections. Six rendez-vous suffisent grâce à l'utilisation de vaccins combinés. 

Un pédiatre vaccine un enfant à Quimper (Finistère), le 19 septembre 2017.
Un pédiatre vaccine un enfant à Quimper (Finistère), le 19 septembre 2017. (FRED TANNEAU / AFP)