Cet article date de plus de cinq ans.

Tabac, alcool, obésité : la prochaine génération pourrait vivre moins longtemps

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Tabac, alcool, obésité : la prochaine génération pourrait vivre moins longtemps
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Des chiffres émanant de l'Organisation mondiale sur la santé (OMS) sur la consommation de tabac, d'alcool ainsi que sur l'obésité viennent de sortir.

En direct sur le plateau de France 3, Pascale Manzagol revient sur les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) concernant le tabac, l'alcool et l'obésité. "L'alcool en premier cause plus de 6% des décès en Europe. Il s'agit là d'un record mondial. Le tabac vient ensuite. 30% des habitants des 39 pays étudiés fument régulièrement. Et partout, on note que les femmes se mettent à la cigarette et déclarent des maladies qui jusqu'à présent étaient plutôt réservées aux hommes, comme le cancer du poumon", note la journaliste.

Une première

Enfin, l'obésité et le surpoids touchent 59% de la population européenne. Ce taux est en très forte progression. Tout ceci aura un impact sur l'espérance de vie. Les Européens auront gagné en moyenne cinq ans de vie supplémentaires depuis 1980, avec un bonus pour les Françaises, les Italiennes ou les Espagnoles qui dépassent toutes les 85 ans. Mais si les politiques de santé ne sont pas plus efficaces, cette amélioration de la longévité pourrait bien marquer un temps d'arrêt. "Cela veut dire que la prochaine génération pourrait vivre moins longtemps que nous, ce qui n'est encore jamais arrivé", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.