Cet article date de plus de cinq ans.

Suspension du lactarium : "Une mesure de précaution"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Suspension de Lactalium : "une mesure de précaution"
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

En direct de l'hôpital Necker à Paris, Josselin Debraux fait le point sur la suspension du lactarium, ce 3 septembre.

Le lactarium d’Île-de-France, abrité par l'hôpital Necker à Paris, a suspendu "par précaution" la délivrance de lait maternel ce 3 septembre. Cette décision fait suite à la suspicion de contamination de trois grands prématurés, dont deux sont morts. "C'est une mesure exceptionnelle, a fortiori dans un hôpital comme celui de Necker. C'est avant tout une mesure de précaution, car toutes les analyses microbiologiques qui ont été menées depuis hier sur le lait en question se sont révélées négatives", explique Josselin Debraux, en direct  de l'hôpital Necker, à Paris.

Analyses complémentaires

"En fait, on ne peut pas affirmer que ce lait soit la cause de la contamination, mais on ne peut pas oublier totalement cette hypothèse pour l'instant", poursuit le journaliste. L'hôpital Necker ne veut prendre aucun risque. "Il a donc commandé des analyses complémentaires dont les résultats seront connus la semaine prochaine", conclut le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.