Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo "Moqueries", "violences gratuites"... MagicJack lutte contre les discriminations infligées aux personnes en surpoids

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Visible sur Internet, le film du youtubeur MagiCJacK dénonce les violences infligées aux personnes en surpoids.
BRUT
Article rédigé par

Dans son nouveau film "Grosse" visible sur Internet, le youtubeur MagiCJacK y dénonce les violences subies par les personnes atteintes d'obésité.

"Je mange mes émotions, je les engouffre et les avale pour mieux oublier ma vie." Ces mots sont tirés de "Grosse", le dernier film du réalisateur et youtubeur Maxime Ginolin, alias MagiCJacK. À travers cette œuvre, le cinéaste a voulu pointer toutes les discriminations dont sont victimes les personnes atteintes d'obésité. Pour l'écriture du scénario, il s'est notamment appuyé sur le groupe de parole "Obèses anonymes". En assistant aux séances de l'association, il a pris conscience de l'ampleur des attaques et des accusations qui pouvaient être infligées aux personnes en surpoids. 

Pour le cinéaste, beaucoup soulignent l'obésité mais négligent les traumatismes à l'origine de la pathologie : "Dire seulement à quelqu'un de faire du sport, ça ne traite absolument pas l'aspect psychologique qu'il peut y avoir derrière", explique Maxime Ginolin. 

Ces injonctions, cette façon de faire, ces moqueries sont des choses qui peuvent détruire des personnes et les marquer sur toute une vie.

Maxime Ginolin

à Brut.

En France, 47 % de la population est atteinte de surpoids ou d'obésité. Chez les jeunes de 16 à 17 ans, ce sont 16 % des garçons et 18 % des filles qui sont touchés par l'excès de poids. Maxime Ginolin précise que sous le poids des remarques, certaines personnes vont "sombrer" ou amorcer un régime qui peut être très démotivant s'il n'aboutit pas aux résultats escomptés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.