Santé : sport, cigarette, alcool… Des résolutions simples pour 2024

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Quelles sont les bonnes pratiques à adopter en 2024 ? Le journaliste et médecin Damien Mascret distille quelques conseils sur le plateau du 13 Heures, vendredi 5 janvier.
Santé : sport, cigarette, alcool... des résolutions simples pour 2024 Quelles sont les bonnes pratiques à adopter en 2024 ? Le journaliste et médecin Damien Mascret distille quelques conseils sur le plateau du 13 Heures, vendredi 5 janvier. (France 2)
Article rédigé par France 2 - D. Mascret
France Télévisions
France 2
Quelles sont les bonnes pratiques à adopter en 2024 ? Le journaliste et médecin Damien Mascret distille quelques conseils sur le plateau du 13 Heures, vendredi 5 janvier.

Faire plus de sport figure souvent parmi les bonnes résolutions les plus classiques. Mais selon le journaliste et médecin Damien Mascret, il faut être vigilant "si vous êtes un homme de plus de 35 ans ou une femme de plus de 45 ans" surtout en cas de pratique intensive. Les cardiologues du sport préconisent de ne pas fumer dans les deux heures "qui précèdent ou qui suivent l’activité physique", et d’éviter en cas de fièvre ou de syndrome grippal et "dans les huit jours qui suivent" le rétablissement. Dernier conseil : maîtriser ses émotions. "Une étude américaine a montré que se mettre en colère doublait le risque dans les deux heures qui suivent", poursuit Damien Mascret. 

Éviter les régimes drastiques 

Damien Mascret se dit "contre les régimes drastiques" et conseille plutôt "d’y aller en douceur", sans quoi le corps "brûle moins de calories, jusqu’à 500 en moins par jour, pour son énergie de base. Résultat : on est fatigué et on faim". Enfin, le médecin conseille des siestes de "moins de 30 minutes". Selon lui, les bonnes résolutions sont "un déclic qui augmente d'emblée le bien-être, car ça rappelle au cerveau les choses importantes dans notre vie".

Parmi Nos sources :

Cœur et sport 

Cœur et colère 

Dry January (janvier sans alcool) 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.