"On a vu des malades se métamorphoser" : le ping-pong pour lutter contre la maladie d'Alzheimer

La Fédération française de tennis de table organise des séances pour les malades d'Alzheimer, la pratique de ce sport semble être bénéfique pour leur cerveau et les aide à garder le moral.

Article rédigé par
Alice Kachaner - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une séance de ping-pong pour des malades d'Alzheimer au gymase de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine. (ALICE KACHANER / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Lutter contre la maladie d'Alzheimer grâce au ping-pong. L'idée peut sembler insolite, mais c'est pourtant une réalité. Lundi 21 septembre, c'est la journée mondiale d'Alzheimer, cette maladie neurodégénérative qui touche 1,2 million de personnes en France et pour laquelle il n'existe à ce jour aucun traitement curatif. L'association France Alzheimer a noué cette année un partenariat original avec la Fédération française de tennis de table : il semblerait que la pratique du ping-pong soit bénéfique pour le cerveau et surtout le moral des patients.

Ce dispositif est né au gymnase de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine. Ils sont une trentaine de joueurs dans une grande salle. Certains sont malades, d’autres sont là pour les aider. À la table de Corinne, on ne compte pas les points mais les sourires. "C'est amusant et puis c'est très sympathique", assure cette femme de 66 ans, atteinte d'Alzheimer depuis une dizaine d'années. Elle est en train de jouer avec son mari, ravi lui aussi : "Alzheimer est une maladie qui rend un peu triste. Et là, tout est oublié, se réjouit-il. C'est très difficile de trouver une activité qui la motive. Et là ça marche. Ça a tout de suite marché."

Le ping-pong pour redonner le sourire

La pratique du ping-pong fonctionne aussi pour Étienne, récemment diagnostiqué. Le sourire aux lèvres, cet ancien marathonien a du mal à lâcher sa raquette. "Étienne a besoin de se dépenser car il était très sportif, raconte sa femme. On avait commencé les cours de gym, mais c'était compliqué, parce qu'il faut beaucoup de coordination."

S'il pouvait avoir ping-pong tous les jours, on viendrait tous les jours !

La femme d'Etienne, malade d'Alzheimer

à franceinfo

Pourquoi une telle efficacité ? "L'échange a effet hypnotisant sur les malades, explique Renato Walkowiak, manager du club de tennis de table de Levallois et à l'origine de cette expérimentation en France. Ils peuvent divaguer pendant des moments où il ne se passe rien, puis l'échange se lance et ils sont très concentrés pendant quelques minutes. Certains arrivent à jouer sans s'arrêter pendant plus d'une heure. Ce qui n'est pas possible avec une autre activité, en tous cas je ne l'ai jamais remarqué."

C'est absolument extraordinaire

Alix de Chaumont, de l'association France Alzheimer

à franceinfo

Ce dispositif est testé depuis deux ans dans les Hauts-de-Seine. Il a convaincu Alix de Chaumont, la secrétaire générale de l’association France Alzheimer dans le département : "Scientifiquement, il semblerait que l'exercice de ping-pong redonne de la force et du volume à l'hippocampe (une partie du cerveau, ndlr). On sait que dans la maladie d'Alzheimer c'est l'hippocampe qui se rétrécit. Je reconnais que j'étais un peu sceptique mais on a vu des malades se métamorphoser." L’association France Alzheimer a désormais l'objectif d’étendre ce projet pilote partout en France.

Le tennis de table pour lutter contre Alzheimer : écoutez le reportage d'Alice Kachaner
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.