Étude de l'OMS sur le manque d'activité physique des ados : "Il faut réapprendre le plaisir de l'effort", prône un pneumopédiatre

Le Dr Mathieu Pellan estime que c'est aux parents d'inculquer le goût de "bouger ensemble", dès la plus jeune âge.

Inciter les enfants à faire du sport dès le plus jeune âge. Ici, un père et son fils, phorographiés le 17 juin 2018 à port Barcares dans les Pyrénées orientales.
Inciter les enfants à faire du sport dès le plus jeune âge. Ici, un père et son fils, phorographiés le 17 juin 2018 à port Barcares dans les Pyrénées orientales. (MICHEL CLEMENTZ / MAXPPP)

"Il faut réapprendre le plaisir de l'effort, de se dépasser", a réagi le pneumopédiatre Dr Mathieu Pellan vendredi 22 novembre sur franceinfo, aux résultats alarmants de la dernière étude de l'OMS : plus de 85 % des adolescents français ne font pas le minimum requis d’une heure d’activité physique par jour. Dans le monde, on passe à quatre jeunes sur cinq, les filles en particulier sont visées. "Les familles et les enfants ont des habitudes de vie extrêmement sédentaires", a-t-il ajouté.

franceinfo : La France est extrêmement mal placée, très loin derrière le Pakistan, le Kenya ou encore les États-Unis, est ce que ça vous étonne ?

Dr Mathieu Pellan : Ces chiffres ne m'étonnent pas du tout. Les familles et les enfants ont des habitudes de vie extrêmement sédentaires. Là, ce sont des enfants qui ne font pas d'autres activités que celles qui sont proposées en milieu scolaire. Et le rôle des écrans y est pour beaucoup. Le lien est assez clair. Les adolescents restent toute la journée rivés devant leurs écrans et du coup, ce sont les activités qui en pâtissent au quotidien. C'est un constat assez alarmant. La différence entre la part de garçons et de filles respectant la recommandation est probablement due à des facteurs hormonaux dus à la puberté qui font que dans cette période de vie les filles sont moins enclines à faire une activité physique ou à s'inscrire dans un club sportif.

C'est aux parents d'inciter les enfants à se bouger ?

Exactement. Dans cette situation on a un rôle en tant que parent d'inculquer le goût de l'activité physique au quotidien, le goût du sport, de bouger ensemble. Et de leur enseigner les bonnes habitudes dès le plus jeune âge.

C'est en famille, c'est à faire ensemble.Dr Mathieu Pellan, pneumopédiatreà franceinfo

De montrer qu'on peut avoir du plaisir en se bougeant et de bonnes habitudes.

Quels conseils vous donneriez ?

Au-delà du sport, c'est vraiment l'activité physique au quotidien qu'il va falloir réapprendre. Marcher pour aller au collège ou au lycée, ou sortir une station de bus ou de métro avant pour avoir un minimum d’activité physique, privilégier les escaliers au lieu de l'ascenseur, faire des activités extérieures : jardinage, ballades en familles. En fait, il faut réapprendre le plaisir de l'effort, de se dépasser et après on réapprend dans ce plaisir à s’affirmer et donc, pourquoi pas s'inscrire ensuite dans un club sportif, bénéfique dans l'intégration sociale de nos ados.