SOS Médecins : les praticiens de Dijon dénoncent des agressions

Les 11 praticiens de SOS Médecins Dijon (Côte-d'Or) suspendront leur activité vendredi 8 novembre après l'agression d'une de leurs collègues.

FRANCE 3

Depuis quelque temps, le Dr Rémi Rochelet doit faire face à des comportements de plus en plus agressifs. Comme tous les praticiens de SOS Médecins Dijon (Côte-d'Or) solidaires de leur collègue agressée, le spécialiste ne consultera pas avant vendredi 8 novembre. "Ça peut être des contestations sur des durées d'arrêt de travail, des contestations de prescription médicamenteuse. (...) On se rend compte que ça pourrait nous mettre très vite dans des situations compliquées", confie le docteur Rémi Rochelet.

Des agressions dans tous les milieux sociaux

Agressions verbales ou physiques, incivilités... Ces comportements se multiplient envers les médecins dans toute l'agglomération dijonnaise. "C'est quelque chose qu'on rencontre n'importe où et quels que soient les milieux sociaux, c'est quelque chose qu'on rencontre vraiment partout", tient à préciser Réda Zerkaoui, président de SOS Médecins Dijon. L'activité des praticiens sera reprise vendredi à partir de 20 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Richard Strauss, médecin de l\'université d\'Etat de l\'Ohio (Etats-Unis) entre 1978 et 1998 et mort en 2005, est accusé d\'avoir agressé sexuellement 177 étudiants hommes pendant environ vingt ans. 
Richard Strauss, médecin de l'université d'Etat de l'Ohio (Etats-Unis) entre 1978 et 1998 et mort en 2005, est accusé d'avoir agressé sexuellement 177 étudiants hommes pendant environ vingt ans.  (ARNO BURGI / DPA / AFP)