Santé : retour sur l'histoire entre les Français et les vaccins

À partir du 1er janvier prochain, onze vaccins seront obligatoires, contre trois jusque-là. Le sujet fait débat et cela ne date pas d'aujourd'hui. 

FRANCE 2

Le vaccin comme une chose inutile, l'idée s'est transmise de génération en génération avec des variantes jusqu'à aujourd'hui. "Moi je ne me vaccine même pas contre la grippe, je fais confiance à mon organisme", explique une vieille dame. "Les maladies infantiles permettent de renforcer les défenses humanitaires naturelles de l'enfant", ajoute un homme. C'est comme si les Français avaient oublié les ravages des maladies infectieuses comme la poliomyélite.

La vaccination en France commence en 1885

L'histoire de la vaccination en France commence en 1885 avec Louis Pasteur quand il invente le vaccin contre la rage. En 1921, on crée le BCG pour vaincre la tuberculose appelée aussi "le grand fléau" tant il tue des enfants et des hommes. Du coup, la bataille pour la santé, c'est la vaccination massive en 1943 contre la tuberculose. Mais dans les années 60, la vaccination a déjà ses détracteurs. Depuis les années 2000, la rougeole est de nouveau un problème, car la vaccination n'est pas obligatoire, mais seulement recommandée. Des maladies que l'on croyait éradiquées font de nouveau leur apparition. 90% des Français restent malgré tout convaincus par la vaccination.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pédiatre vaccine un enfant à Quimper (Finistère), le 19 septembre 2017.
Un pédiatre vaccine un enfant à Quimper (Finistère), le 19 septembre 2017. (FRED TANNEAU / AFP)