Santé : les médecins généralistes sont de plus en plus victimes d'agressions

Publié Mis à jour
Santé : les médecins généralistes sont de plus en plus victimes d'agressions
Article rédigé par
C. Laronce, C. Vignal, C. Brunet, D. Chevalier - France 3
France Télévisions

Les médecins généralistes sont victimes de plus en plus d'agressions dans le cadre de leur activité professionnelle. Un simple refus de prescription peut déraper en agression verbale ou physique. L'Ordre des médecins publie, mardi 26 juillet, un rapport alarmant.

Le docteur Natacha Regensberg de Andreis, médecin généraliste à Paris, a déjà subi deux agressions dans son cabinet. Une première fois, elle a été giflée par la mère d'un patient, puis une seconde fois une patiente a essayé de l'étrangler et l'a mordue. D'après l'Ordre des médecins, les actes de violence ont plus que doublé en dix ans. En 2021, 1 009 agressions ont été recensées, mais de nombreux médecins ne portent pas plainte.

Les médecins sont encouragés à porter plainte

Certains adoptent des techniques pour se défendre. "On apprend par exemple à ne pas prendre en dernier, en fin de journée, un patient qu'on ne connaît pas", détaille Natacha Regensberg de Andreis. Une autre précaution consiste à ouvrir les portes lorsque d'autres patients sont dans la salle d'attente ou encore à vérifier qui sonne à la porte. Les représentants des médecins encouragent les praticiens à porter plainte et souhaitent que les comportements violents des patients soient inscrits dans les dossiers médicaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.