Maternité : Judith Aquien dénonce les trois premiers mois "sous silence"

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Maternité : Judith Aquien dénonce les trois premiers mois "sous silence"
FRANCEINFO
Article rédigé par
Dominique Pépin, Mathieu Dreujou, Pascal Crapoulet, Alexandra Cosqueric - franceinfo
France Télévisions

Judith Aquien a donné naissance à son premier enfant en 2021 après avoir subi une fausse couche en 2019. Elle dénonce dans son livre "Trois mois sous silence" le manque de prise en charge des femmes pendant le premier tiers de leur grossesse.

Beaucoup de couples décident de ne pas révéler leur grossesse avant plusieurs mois. Officiellement, celle-ci n'est reconnue par l'administration qu'au bout de trois mois. Trois mois difficiles dont parle Judith Aquien dans un livre qui critique le manque de prise en charge des femmes enceintes pendant le premier tiers de leur grossesse. "C'est une période de silence et de non-prise en charge, la plus difficile à vivre", explique-t-elle. Les symptômes sont pourtant colossaux. Ce qui "rend la vie très handicapante pour les femmes, notamment au travail", ajoute Judith.

Briser le tabou

Judith critique également le fait que les fausses couches soient banalisées par la médecine. "Il n'y a rien d’autre en médecine où l'on dit que c’est 'banal'", explique-t-elle. Le risque existe - un quart des grossesses ne dépasse pas les trois premiers mois - mais ce n'est pas une raison pour "banaliser" le phénomène. Lorsqu'elle a fait une fausse couche, Judith a été "renvoyée à la maison sans rien". Elle demande à ce qu'on éduque davantage sur la question. "Ce qui se passe dans l’utérus des femmes n’est absolument pas expliqué dans l’éducation nationale", regrette-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Soigner

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.