Le vaccin DT-Polio bientôt disponible seul ?

Le Conseil d'Etat a demandé au gouvernement de permettre l'accès au vaccin obligatoire DT-Polio, sans qu'il ne soit associé à d'autres vaccins.

Mis à jour le
publié le

Sans lui, impossible d'inscrire ses enfants à la crèche ou à l'école. Le vaccin DT-Polio, qui protège contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, est obligatoire chez les nourrissons. Mais depuis 2008, il est pratiquement impossible de se le procurer sans qu'il ne soit accompagné des vaccins contre la coqueluche, l'Haemophilius influenza, à l'origine de méningites bactériennes, et contre l'hépatite B notamment. Ces trois derniers vaccins ne sont pas obligatoires, mais seulement recommandés. Un scandale pour les familles qui souhaitent seulement respecter l'obligation légale.

Un kit spécifique du vaccin DT-Polio, constitué de deux injections (une injection DT et une injection polio) peut être mis exceptionnellement à la disposition des patients. Officiellement, ce kit n'est destiné qu'aux patients pour lesquels la vaccination contre la coqueluche est contre-indiquée. À cause de leur hypersensibilité allergique notamment. Pour cela, les médecins doivent eux-mêmes faire la demande d'un vaccin exclusivement trivalent (DTPolio), par ordonnance, en motivant la raison médicale du refus des trois autres vaccins. "Ce kit n'est pas une solution pour proposer une vaccination cohérente et satisfaisante à la population française, qui ne sera pas protégée contre les autres valences vaccinales, qui sont tout aussi importantes", juge le Pr Emmanuel Grimprel, pédiatre à l'hôpital Trousseau. 800 enfants ont eu recours à ces kits en 2016 et pour la majorité, les raisons médicales ne seraient pas réelles...

Alors le vaccin trivalent devrait-il faire son retour en France ? Il y a tout juste un an, 2.300 personnes ont déposé une requête auprès du ministère. Le Conseil d'Etat vient de trancher : le 8 février dernier, il a demandé à la ministre de la Santé "de prendre des mesures ou de saisir les autorités compétentes pour permettre de rendre disponibles des vaccins correspondant aux seules obligations de vaccination". Autrement dit, de rendre le vaccin DT-Polio disponible seul, sans être associé à d'autres vaccins. 

Actuellement, les stocks du kit trivalent arrivent bientôt à terme. Et l'ancienne formule du vaccin trivalent DTP a été arrêtée en 2008 car elle provoquait trop d'allergies. Problème, pour le laboratoire français Sanofi Pasteur, produire une injection DT-polio dans les six mois est aujourd'hui infaisable. Il faudrait en créer une nouvelle en repartant de zéro. "Compte tenu de la complexité des étapes de mise au point et de formulation d'un vaccin combiné, compte tenu de l'ensemble des étapes d'études cliniques, compte tenu de l'ensemble des étapes de rédaction du dossier d'autorisation de mise sur le marché puis de l'examen et de l’approbation des autorités, nous considérons aujourd'hui qu'il faudrait une dizaine d'années pour que ces doses soient disponibles", estime Philippe Juvin, directeur de la pharmacie chez Sanofi Pasteur.

Autre problème majeur, le retour de ce trivalent impliquerait une baisse de la couverture vaccinale, et donc le retour de certaines maladies graves. Pour le Dr Grangeot-Keros, de l'Académie nationale de pharmacie, "le retour du DT-polio seul signifierait qu'on encourage les gens à ne pas se faire vacciner contre les autres infections, et c'est vraiment une catastrophe pour la santé publique".

La plupart des médecins s'inquiètent aujourd'hui d'une baisse de la couverture vaccinale. Plus que de rendre disponible le vaccin trivalent, ils attendent du ministère d'élargir l'obligation vaccinale. Une décision politique difficile à prendre en cette période électorale, compte tenu la défiance des Français envers la vaccination.