J'ai honte de mes orteils, que faire ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Notre journaliste, Mélanie Morin, a posé ces questions à votre place. Aujourd'hui, il est question d'un nouveau complexe très répandu, celui des pieds disgracieux.

Lorsqu'on fait une recherche sur Internet avec l'expression "Mes orteils sont", on tombe sur "Mes orteils sont moches""Mes orteils sont bleus""Mes orteils sont engourdis", "Mes orteils sont gonflés", "Mes orteils sont tordus", "Mes orteils sont rouges"... toutes les couleurs y passent et certains sont même "Gros" !

Les orteils "moches" créent bien des débats et génèrent près de 716.000 résultats sur Internet. La gêne est souvent esthétique mais pas seulement, beaucoup d'internautes se plaignent également de douleurs, voire de difficultés à la marche. Nos pieds nous permettent de nous tenir debout et pourtant, on ne leur fait pas de cadeau ! Alors avec l'arrivée du printemps et le prochain retour des chaussures ouvertes, il est temps de s'en préoccuper.

À quoi servent les orteils ?

Il existe des orteils de toutes les formes mais quand on observe leur constitution, on comprend que leur mission principale est de bien nous ancrer dans le sol... En effet, quand on regarde le squelette du pied, on constate que le déploiement des orteils permet d'équilibrer le poids du corps, de bien prendre appui.

Les os des orteils sont les phalanges. Les orteils sont dotés de trois phalanges, sauf le gros orteil qui en possède deux. Même si la peau du pied est plutôt épaisse, les orteils sont des centres d'information à eux seuls car ils permettent de bien ressentir le sol, la nature du terrain sur lequel on se trouve. En fonction de cela, le corps adapte sa position.

Les "petites bosses" souvent décrites sur le haut des orteils font référence à des cors. Seule une consultation permet de le confirmer mais il s'agit d'un épaississement de la peau qui forme comme une petite boule sur l'orteil. Cela est souvent dû à des frottements répétés avec la chaussure. Les personnes qui ont aussi les orteils en griffe sont davantage sujettes aux cors car la déformation de l'orteil en griffe favorise ce frottement et donc l'apparition des cors. C'est le serpent qui se mord la queue et cela fait donc deux problèmes dont il faut s'occuper...

Les orteils en griffe

L’orteil en griffe, aussi appelé orteil en marteau, est un orteil qui se plie vers le bas au lieu de pointer vers l'avant. Des chaussures trop serrées, qui tassent les orteils ou des hauts talons qui augmentent l'appui sur l'avant du pied, vont favoriser leur apparition. Les cors vont de pair avec ce phénomène parce que l'organisme cherche à se défendre en produisant une peau plus épaisse pour protéger le pied de ces déformations.

Dans ce cas, il faut tout d'abord penser à changer de chaussures. Privilégiez des chaussures larges, sans talon haut, pour laisser vos orteils se déployer. Il est important de leur rendre un peu de leur liberté.

Quand consulter un spécialiste ?

Le pédicure-podologue voit passer un certain nombre de pieds par jour et il ne sera sans doute pas effrayé. Concernant les cors, le spécialiste peut proposer une orthoplastie, une orthèse sur-mesure, en silicone, pour protéger l'orteil des frottements et limiter la déformation. Même chose pour un début d'orteil en griffe qui ne serait pas encore trop déformé. Cela permet de limiter les dégâts, ce matériau souple maintient aussi la souplesse de l'articulation de l'orteil pour éviter que la griffe ne se fixe.

Si le cor est douloureux, dans ce cas il faut s'attaquer à son noyau, à cette peau épaissie en allant la gratter avec un petit bistouri. Ce soin efficace n'est pas très douloureux si le cor n'est pas trop profond. Il est préférable de consulter un pédicure plutôt que de recouvrir ses orteils de pansements spéciaux contenant des acides, vendus en pharmacie. Ils ne font pas disparaître un cor déjà existant et ont tendance à brûler la peau saine aux alentours. Ces pansements sont plutôt à utiliser en prévention, même si l'idéal est de porter des chaussures qui ne compressent pas les pieds.

A noter aussi que les bas de contention qui englobent le pied peuvent favoriser cette compression, ces frottements et donc la survenue de cors. Privilégiez donc un bas sans pied.

Ailleurs sur le web :

  • Madmoizelle
    Le complexe des pieds moches : apprendre à aimer ses pieds
    Une jeune femme prénommée Emilie raconte que pendant des années elle a usé de stratagèmes pour cacher ses pieds : en les enfouissant dans le sable à la plage, en étant la première à entrer dans une piscine et la dernière à en sortir.

 

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr

\"J\'ai honte de mes orteils !\", chronique de Mélanie Morin, journaliste, du 8 avril 2019
"J'ai honte de mes orteils !", chronique de Mélanie Morin, journaliste, du 8 avril 2019