Don d'organes : un record pour une renaissance

Il y a cinquante ans, Jean-Pierre Saliège a bénéficié d'une greffe de rein. Non seulement sa longévité est presque un record, mais elle revêt un caractère sentimental particulier, car il doit ce don d'organe à sa maman, toujours en vie.

Émus, cette femme de 96 ans et son fils fêtent ce soir-là un record. Depuis 50 ans, Jean-Pierre Saliège vit avec le rein de sa mère. "Je suis la résultante de praticiens qui ont été doués, et du fait que j'ai la chance d'avoir une maman qui était compatible avec moi", explique Jean-Pierre Saliège. Pourtant, à l'époque, les greffes sont rares et de nombreux médecins tentent de dissuader Jacqueline Saliège.

Les médecins s'interrogent encore

Mais qu'importe, Jacqueline Saliège veut sauver son fils, victime d'une malformation rénale depuis son plus jeune âge. Sur des images datant de 1968, Jean-Pierre Saliège a 20 ans. C'est l'un des premiers transplantés en France. Cette vidéo, il la découvre pour la première fois. Des souvenirs qui ravivent beaucoup d'émotion. À ce jour, sa longévité reste inexpliquée et les médecins s'interrogent encore.

Le JT
Les autres sujets du JT
Il y a cinquante ans, Jean-Pierre Saliège a bénéficié d\'une greffe de rein. Non seulement sa longévité est presque un record, mais elle revêt un caractère sentimental particulier, car il doit ce don d\'organe à sa maman, toujours en vie.
Il y a cinquante ans, Jean-Pierre Saliège a bénéficié d'une greffe de rein. Non seulement sa longévité est presque un record, mais elle revêt un caractère sentimental particulier, car il doit ce don d'organe à sa maman, toujours en vie. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 2)