Don d'organes : un record pour une reconnaissance

Il y a cinquante ans, Jean-Pierre Saliège recevait le don d'un rein de sa mère. La longévité de sa greffe est un record et il continue de vivre normalement, à désormais 70 ans.

FRANCE 2

Jean-Pierre Saliège a reçu il y a plus de cinquante ans une greffe de rein. L'histoire d'une longévité qui ressemble à un mystère. "Je ne suis pas un mystère, je suis la résultante de praticiens qui ont été doués, et puis aussi du fait que j'ai eu la chance d'avoir une maman qui était compatible avec moi", explique-t-il lui-même. C'est en effet sa mère qui lui a fait don d'un organe, quand les deux reins de Jean-Pierre Saliège étaient détruits.

Sa mère a fait face à des réticences des médecins

À l'époque, elle avait dû faire face à la réticence de nombreux médecins. "On m'a découragé, bien des fois, on ne voulait pas que je le fasse, parce qu'on me disait ça va faire deux malades au lieu d'un", explique Jacqueline Saliège, 96 ans. Cette greffe, intervenue en décembre 1968, est pourtant une réussite. À l'époque, Jean-Pierre Saliège avait 20 ans seulement. À 70 ans désormais, il continue donc de vivre une vie comme tout le monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
La carte de donneur d\'organe, ici présentée sur un stand à Caen, n\'a qu\'une valeur symbolique.
La carte de donneur d'organe, ici présentée sur un stand à Caen, n'a qu'une valeur symbolique. (MYCHELE DANIAU / AFP)