Don d'organes : Jean-Marie Guillon donne son rein pour sauver sa femme, Clotilde Logent

Publié
Don d'organes : Jean-Marie Guillon donne son rein pour sauver sa femme, Clotilde Logent
Article rédigé par
M. Arribe, D. Prabonnaud, L. De Pavant, J. Vlasseman - France 2
France Télévisions

Jean-Marie Guillon et Clotilde Logent sont âgés de 70 et 72 ans. Pour sauver sa femme, Jean-Marie lui a donné un rein. 

Ils ne parlent pas de don, mais de partage. Quand le rein de Clotilde Logent a commencé à ne plus fonctionner, son mari Jean-Marie Guillon n'a pas hésité. Souhaitant éviter la dialyse et un quotidien centré sur la maladie, Clotilde s'est décidée. "C'est quand même un don qu'on ne peut pas rembourser. On s'est dit que le fait qu'il me donne son rein, c'est valable pour nous deux. C'est pour qu'on ait une vie meilleure à deux", confie Clotilde Logent. 

"Je n'ai pas vécu ça comme un sacrifice"

En 2015, les deux époux se font opérer à Lille (Nord). Ils retrouvent leur maison quelques jours plus tard, sans complication majeure. Malgré ce geste fort, Clotilde Logent et Jean-Marie Guillon refusent de parler d'héroïsme. "Je n'ai pas du tout vécu ça comme un sacrifice, un truc extraordinaire", explique le donneur, pour qui il était "évident" de donner son rein à sa femme. "C'était une continuité, il n'y a pas eu du jour au lendemain de 'Je t'aime plus qu'avant'", ajoute-t-il. Donner un organe n'est pas qu'une question d'amour. Le parcours reste compliqué, car la pratique n'est pas si répandue et pas toujours conseillée. Jean-Marie Guillon a dû réaliser une douzaine d'examens avant la greffe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.