Santé : vivre dans un désert médical peut coûter cher

Vivre dans un désert médical, comme plus de 5 millions de Français, c'est s'armer de patience pour obtenir des rendez-vous, et parfois mettre la main au porte-monnaie.

FRANCE 2

Pour un couple vivant dans une zone rurale, l'absence de médecin est une succession de contraintes. Aujourd'hui, 5,3 millions de Français vivent dans un désert médical, soit 8% de la population. Dans le Limousin par exemple, il est nécessaire d'attendre 97 jours pour voir un ophtalmologue, c'est trois fois plus qu'à Paris. Pour voir un gynécologue, il faut cette fois patienter 40 jours, deux fois plus que dans la capitale.

21 minutes pour se rendre à l'hôpital

Dans le département, il faut aussi 21 minutes pour se rendre à l'hôpital le plus proche, c'est 6 minutes de plus que la moyenne nationale. Un déplacement qui nécessite un véhicule, bien que 17% des foyers en France ne soient pas véhiculés. Sans voiture, il faut alors faire appel, par exemple, à un transport sanitaire. Un service qui coûterait alors 70 €, non remboursés, pour l'aller-retour. Habiter dans un désert médical peut donc aussi coûter cher.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon un rapport consulté le 7 mai 2019, le retour à l\'équilibre du budget de la Sécurité sociale en 2019 est \"remis en question\".(Photo d\'illustration)
Selon un rapport consulté le 7 mai 2019, le retour à l'équilibre du budget de la Sécurité sociale en 2019 est "remis en question".(Photo d'illustration) (GARO / PHANIE / AFP)