Coups de chaud : les urgences très sollicitées pendant la canicule

Avec les températures exceptionnellement chaudes de la fin du mois de juin, les services d'urgences sont très sollicités. Le personnel soignant du Mans (Sarthe) ou de Fontainebleau (Seine-et-Marne) voit affluer des patients déshydratés.

FRANCE 2

Aux urgences du Mans, dans la Sarthe, toutes les équipes sont sur le pont, réquisitionnées pour cause de canicule. Depuis que le thermomètre frôle les 40°C, une centaine de patients sont venus consulter pour des symptômes liés à la chaleur. Pour l'instant, le service fait face à cet afflux.

Plus de consultations pédiatriques

Comme à l'hôpital, les équipes du centre d'appel d'urgence du 15 ont été renforcées. "Cette semaine, on a une augmentation majeure de l'activité sur le centre 15 qui pour l'instant ne se traduit pas forcément sur les urgences, et c'est tant mieux. C'est notre mission aussi de faire du triage", explique le docteur Joël Pannetier, responsable des situations sanitaires exceptionnelles de l'hôpital du Mans. Mais pour les enfants, les services d'urgence ne prennent aucun risque. Malaise, déshydratation, éruption cutanée, les consultations au service pédiatrique de Fontainebleau, en Seine-et-Marne, ont suivi la courbe du thermomètre pendant la dernière semaine de juin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une ambulance et un fourgon de pompiers devant l\'entrée des urgences de Nantes (Loire-Atlantique), le 16 mars 2017.
Une ambulance et un fourgon de pompiers devant l'entrée des urgences de Nantes (Loire-Atlantique), le 16 mars 2017. (LOIC VENANCE / AFP)