Cancer de la prostate : une nouvelle combinaison de médicaments permet de faire gagner plus de deux ans et demi de survie dans certains cas

L'étude concerne les patients atteints d'un cancer de la prostate déjà métastasé.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Préparation d'un traitement d'immunothérapie au CHU de Bordeaux le 15 septembre 2020. (BURGER / PHANIE)

C’est une avancée importante dans la recherche contre le cancer de la prostate. A l’occasion du Congrès européen du cancer qui s’est tenu ce week-end, des chercheurs français ont annoncé avoir trouvé une combinaison de médicaments qui peut faire gagner plus de deux ans et demi de survie à certains malades graves.

Ce traitement sert à soigner les hommes chez qui l’on découvre un cancer de la prostate déjà métastasé. C’est le cas chaque année de 5 000 patients en France. Les médecins utilisaient jusqu’à présent trois types de médicaments : la chimiothérapie, l’hormonothérapie et des comprimés d’hormonothérapie de nouvelle génération. Ils les utilisaient séparément ou deux à la fois. Dans cette étude, le professeur Karim Fizazi de l’Institut Gustave Roussy de Villejuif a testé les trois en même temps sur près de 1 200 patients. L’espérance de vie passe de deux ans à quatre ans et demi, sans que le cancer ne s’aggrave.

Une thérapie plutôt bien tolérée par les patients

Ces résultats vont pouvoir devenir une référence pour les cancérologues du monde entier. Les chercheurs ont noté que les trois médicaments pris là la fois sont bien tolérés par les patients, sans trop d'effets indésirables. 50 000 cancers de la prostate sont diagnostiqués chaque année en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Soigner

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.