Une protéine anti-VIH découverte dans des coraux en Australie

Selon les scientifiques, elle pourrait être développée sous forme de gel ou de lubrifiant pour empêcher la transmission sexuelle du virus. 

Un récif corallien au large de l\'Australie. Des protéines découvertes dans des coraux pourraient agir comme un puissant inhibiteur du VIH. 
Un récif corallien au large de l'Australie. Des protéines découvertes dans des coraux pourraient agir comme un puissant inhibiteur du VIH.  (MINT IMAGES RM / GETTY IMAGES)

Si un vaccin n'a toujours pas pu être élaboré, la recherche continue de progresser dans la lutte contre le sida. Selon une étude relayée par le site scientifique américain EurekAlert! (en anglais), mardi 29 avril, des chercheurs ont découvert des protéines anti-VIH dans les coraux des eaux australiennes. Elles pourraient agir comme un puissant inhibiteur du virus, l'empêchant d'entrer dans les lymphocytes T, principales cibles.

Avant que les scientifiques ne procèdent à des essais cliniques pour en savoir plus sur l'efficacité potentielle de ces protéines, ils doivent d'abord trouver un moyen de les produire en masse sans avoir à récolter de grandes quantités de coraux, explique EurekAlert!.

Selon le site, les chercheurs pensent qu'elles pourraient être développées sous forme de gel ou de lubrifiant, qui, appliqués localement, empêcheraient la transmission sexuelle du VIH. Une façon de contourner le problème de la résistance que développe le virus face aux actuels traitements antirétroviraux.