Sida : "L'éducation à la santé est insuffisamment enseignée à nos jeunes", regrette Agnès Buzyn

La ministre de la Santé a expliqué dimanche sur France Inter que "48 000 étudiants en médecine vont aller dans les écoles expliquer les maladies sexuellement transmissibles"

La ministre de la Santé Agnès Busyn, dimanche 25 mars sur France Inter et franceinfo Canal 27.
La ministre de la Santé Agnès Busyn, dimanche 25 mars sur France Inter et franceinfo Canal 27. (RADIO FRANCE)

Face à la progression des idées fausses sur le sida et de la méconnaissance du virus chez les jeunes, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a estimé dimanche 25 mars sur France Inter que "l'éducation à la santé est insuffisamment enseignée à nos jeunes".

La 25e campagne du Sidaction qui se termine dimanche soir a en effet mis en lumière des chiffres inquiétants. 21% des jeunes des 15-24 ans pensent que le virus peut se transmettre en embrassant un séropositif, selon un sondage Ifop-Bilendi pour Sidaction, un sur quatre pense qu'on peut en guérir.

"On a relâché la pression"

"C'est pourquoi nous avons lancé le service sanitaire qui va être un outil de promotion de l'information auprès des jeunes, dès septembre 2018", a annoncé la ministre. "48 000 étudiants en médecine vont aller dans les écoles expliquer les maladies sexuellement transmissibles", a-t-elle expliqué.

Agnès Buzyn a aussi déploré un relâchement de "la pression de l'information" au sujet du sida ces dernières années. "Il y a une génération qui a été nourrie de la peur du sida et puis quand les nouveaux traitements sont arrivés on a relâché la pression de l'information et le balancier est allé trop loin."