Sida : baisse du dépistage depuis la pandémie

Publié Mis à jour
Sida : baisse du dépistage depuis la pandémie
Article rédigé par
M. Dana, P. Rejany, France 3 Régions, P. Limpens - France 3
France Télévisions

C'est la journée mondiale de lutte contre le sida. À cause du Covid, le nombre de dépistages du VIH a chuté de 14 % en France en 2020. Conséquence : un possible retard dans le diagnostic et dans l'accès au traitement, ce qui inquiète les associations.

Un jeune sur trois s'estime aujourd'hui mal informé sur le sida. Alors, des associations lancent une opération à destination de ces étudiants niçois. Devant leur université, des dépistages, à partir d'une simple goutte de sang. Une personne infectée par le VIH peut mettre trois ou quatre années avant de déclarer la maladie. Si elle ignore sa séropositivité, elle peut propager le virus HIV autour d'elle.

6 200 nouveaux cas chaque année

Pourtant, depuis le début de la pandémie du Covid-19, on observe une baisse de 22 % des dépistages. "On sait que la majorité des transmissions sont le fait de personnes qui ne se savent pas infectées, d'où l'importance de rattraper aujourd'hui les dépistages qui n'ont pas été réalisés en 2019 et en 2020", explique Sandrine Fournier, directrice du pôle Financements, recherche et associations à Sidaction. Le dépistage est devenu un enjeu de santé publique. Le virus du sida, ce sont 170 000 personnes contaminées en France, dont 6 200 nouveaux cas chaque année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.