Sida : les autotests seront disponibles en 2014

Ils permettent à une personne de savoir en quelques minutes si elle est porteuse du virus. 

Les tests buccaux de dépistage du VIH sont disponibles depuis 2006 aux Etats-Unis. 
Les tests buccaux de dépistage du VIH sont disponibles depuis 2006 aux Etats-Unis.  (AP / SIPA)

Les autotests permettant de savoir en quelques minutes si on est porteur du virus du sida (VIH) devraient être disponibles en France à partir de 2014, a annoncé, jeudi 7 novembre, la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Ils permettent, à partir d'un simple échantillon de salive ou de sang, de donner un résultat rapide sur la présence d'anticorps spécifiques produits en cas d'infection par le VIH.

Lors d'une audition devant une commission parlementaire sur les financements pour la santé, la ministre a précisé que ces autotests s'adresseraient aux personnes "qui ne souhaitent pas se rendre dans les centres de dépistage ou les hôpitaux".

Ces autotests, disponibles depuis plusieurs années aux Etats-Unis, avaient reçu, en mars, l'avis favorable en France du Conseil national du sida. Le Comité consultatif national d'éthique avait toutefois insisté sur la nécessité de bien les encadrer pour éviter les erreurs d'interprétation de leurs résultats ou leur usage forcé, par exemple par les employeurs à l'embauche.