Sida : des familles d'accueil pour les malades

Des familles hébergent des personnes atteintes du virus du sida en situation vulnérable.

France 2

Odile, séropositive et en attente de papiers, est accueillie avec son enfant depuis septembre 2018 chez Françoise et Pierre Jan, retraités. Depuis 2013, une dizaine de personnes vivant avec le virus du sida ont été hébergées ici grâce à l'association Aurore. En venant chez Pierre et Françoise, Odile a échappé à la rue. En Vendée, à Mareuil-sur-Lay-Dissais, une autre famille relais accueille Patrice Tahier, aussi séropositif et aussi avec un parcours chaotique. Le premier week-end où il est arrivé chez eux, il sortait de prison et était sans domicile fixe. Agnès et Michel Ulens lui ont tout de suite fait confiance. "Si on a l'opportunité d'avoir une grande maison, d'avoir de l'espace, pourquoi ne pas ouvrir à ces gens-là qui manquent d'affectation et qui n'ont pas de lieu où se poser et se sentir aimés", témoigne Agnès Ulens. 

22 euros d'indemnités par jour 

Patrice Tahier est resté chez eux de février à août 2018. La famille recevait alors 22 € d'indemnités par jour. Patrice a aussi aidé, par exemple, pour agrandir le poulailler. Depuis, Patrice a un logement, mais revient régulièrement les voir. Depuis 2005, une soixantaine de personnes séropositives ont été accueillies dans des familles relais. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Devant une des maisons d\'accueil de malades du sida.
Devant une des maisons d'accueil de malades du sida. (France 2)