La PrEP, ce traitement préventif contre le VIH, peut désormais être prescrite par tous les médecins

Destiné aux personnes dites "à risque", la prophylaxie pré-exposition, ce traitement préventif conseillé avant et après une relation sexuelle non protégée pour écarter une contamination au VIH n'était jusqu'ici prescrit qu'à l'hôpital.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une boite de traitement PrEP. (RUNGROJ YONGRIT / EPA)

C'est une petite révolution dans la prévention contre le VIH, le virus qui peut provoquer le sida et contre lequel il n'existe aucun vaccin : à partir du mardi 1er juin, tous les médecins peuvent prescrire la PrEP (prophylaxie pré-exposition) un anti-rétroviral préventif contre le VIH, remboursé à 100% par l'Assurance maladie.

Le public qui l'utilise est actuellement réduit

Aujourd'hui plus de 30 000 personnes suivent ce traitement mais cela ne suffit pas à stopper les contaminations. Il fallait donc faciliter l'accès à la PrEP, un anti-rétroviral sous forme de pilule qui empêche le virus du VIH d'entrer dans le corps. Tous les médecins pourront donc désormais la prescrire, à des personnes séronégatives qui n'utilisent pas systématiquement le préservatif.

Pour l'instant ce sont essentiellement des hommes homosexuels ou bisexuels qui l'utilisent, mais il existe d'autres publics à risque : les travailleuses et travailleurs du sexe, les personnes transgenres...

La PrEP n'est pas encore assez connue en France

Le président de l'association Aides, Aurélien Beaucamp, pense que cette démocratisation du traitement va changer la donne. "Nous allons pouvoir réduire les files d'attente et les demandes qui ne sont pas pourvues et avoir la possibilité de concerner d'autres professionnels de santé et pas uniquement les spécialistes, souligne-t-il. Ainsi, on s'adressera à d'autres publics puisque les médecins de ville sont souvent des médecins de famille. Cela permet aussi de parler de cet outil : malheureusement, pour l'instant, la PrEP n'est pas encore assez connue en France." Et pourtant, quand elle est prise correctement, la PrEP protège à 100% contre le VIH.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sida

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.