Santé : une avancée contre le VIH

Une étude médicale des hôpitaux de Paris prouve l'efficacité de la PrEP, le premier médicament qui permet de se protéger du VIH. 

FRANCE 3

Julien a 37 ans. Il n'est pas atteint du VIH, et pourtant, il prend tous les jours depuis un an une pilule pour empêcher toute contamination du Sida, car ce célibataire multiplie les partenaires. " Ce médicament permet à plein de gens de ne pas se poser de questions. Mais on sait que le VIH existe toujours ", constate ce Parisien. La PrEP est un médicament qui existe depuis plusieurs années pour soigner les malades. Mais, depuis deux ans, il est autorisé en France comme médicament préventif. Les chercheurs se sont aperçus qu'il protégeait aussi les personnes saines contre la contamination au VIH.

La PrEP ne protège pas contre les MST   

Le médicament s'adresse à un public à risque, qui n'utilise pas toujours le préservatif. Mais la PrEP ne remplace pas le préservatif. " Je ne comprends pas qu'on puisse se poser la question du préservatif. Je vois l'émergence de maladies sexuellement transmissibles résistantes aux antibiotiques. Et demain, on ne pourra plus traiter ces maladies, ça m'inquiète", explique le professeur Éric Caumes, chef du service de maladies infectieuses et tropicales à la Pitié-Salpêtrière (Paris). Actuellement en France, 7 000 personnes utilisent la PrEP.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cachets de Truvada utilisés comme traitement préventif anti-VIH.
Des cachets de Truvada utilisés comme traitement préventif anti-VIH. (JOEL GOODMAN/LNP / MAXPPP)