Téléconsultations : une avancée pour les maisons de retraite

La téléconsultation sera généralisée à partir du 15 septembre. Mais qu'est-ce que cela va changer pour les patients ?

Voir la vidéo
FRANCE 2

Dans une maison de retraite située en région parisienne, le docteur Éric Chabaud vient trois demies journées par semaine. Il est le médecin traitant de plusieurs malades. La plupart du temps sa consultation suffit, mais ce n'est pas toujours si simple. "On a besoin d'examens complémentaires, de l'avis de spécialistes, c'est là que la télémédecine peut nous rendre service", témoigne le médecin. Ces spécialistes, le docteur Éric Chabaud va les trouver à quelques pas, même quand ils sont à des dizaines de kilomètres.

L'assurance maladie prendra en charge les téléconsultations

Par écrans interposés, il échange avec un médecin gériatrique situé à une quarantaine de kilomètres. Après une rapide présentation de son dossier, le patient peut s'installer en salle de téléconsultation. A l'aide d'une webcam, le médecin examine le malade. Le retraité semble convaincu par sa première consultation. "C'est un progrès", témoigne-t-il en souriant. Même constat pour le médecin. "Un gain de temps, un gain d'efficacité, plus de problèmes de transport, plus de problèmes d'attente", se réjouit-il. L'agence régionale de santé finance depuis 2014 cette expérimentation, l'assurance maladie va désormais prendre le relai.

Le JT
Les autres sujets du JT
Test d\'une téléconsultation avec l\'application de télémédecine de TokTokDoc, le 28 août 2018 à Strasbourg.
Test d'une téléconsultation avec l'application de télémédecine de TokTokDoc, le 28 août 2018 à Strasbourg. (BENOIT ZAGDOUN / FRANCEINFO)