Maltraitance dans les Ehpad : le groupe Orpea dans la tourmente

Publié Mis à jour
Maltraitance dans les Ehpad : le groupe Orpéa dans la tourmente
France 2
Article rédigé par
A.Bard, B.Delombre, A.Lay, L.Nahon, O.Longueval, I.Delion, H.Pozzo, M-E. Guidée, S.Agrabi, Y.Moine, A.Lepinay, O.Combe, N.Sadok - France 2
France Télévisions

Le livre du journaliste Victor Castanet porte de graves accusations contre le leader européen des maisons de retraite, Orpea. L'enquête montre un défaut de soins et des défaillances proches de la maltraitance dans les établissements du groupe.

À priori la résidence des Bords de Seine, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) serait l'une des plus luxueuses de France. Un Ehpad du groupe Orpea où l'hébergement peut coûter jusqu'à 12 000 euros par mois. Une enquête publiée, mercredi 26 janvier, entend dévoiler l'enquête du décor. Pénurie de protections hygiéniques et de personnel : Laurent Garcia, un ancien salarié du groupe, dénonce le manque de soins. "Certains résidents ne déjeunaient pas parce qu'il n'y avait pas assez de personnel."

Rationnement des couches


Des témoignages similaires, le journaliste Victor Castanet, en a récolté près de 250. Pénurie des produits, non-remplacements des absents : Orpea aurait organisé un système général de rationnement pour maximiser ses profits. "C'était maximum trois couches par jour, mais le but était de faire moins", souligne le journaliste. Le groupe dément toutes ces accusations en bloc. "Il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais aucun rationnement", affirme Jean-Christophe Romersi, directeur général d'Orpea France. Olivier Véran a annoncé que le groupe devra répondre des accusations auprès du ministère de la Santé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.