Mai-68 : génération dorée ou génération indignée ?

Les retraités dans la rue. Jeudi 15 mars, ils ont manifesté contre la baisse du pouvoir et la hausse des taxes, notamment celle de la CSG. 

FRANCEINFO

Beaucoup avaient déjà défilé en Mai-68. Cinquante ans plus tard, ils battent à nouveau le pavé pour se faire entendre. Aujourd'hui retraités, ils ont manifesté jeudi pour dénoncer la baisse de leur pouvoir d'achat et la hausse des taxes. Dans la ligne de mire notamment, l'augmentation de la CSG. "En mai 1968, j'étais dans la rue. Retraités, on se mobilise. Nous sommes dans la rue, même si nous n'avons pas l'habitude", déclare fièrement une des manifestantes parisiennes.

"En 2018, les vieux voudraient virer un jeune"

Un peu plus loin, d'autres retraités, mais le même sentiment d'appartenance à ce mouvement. "Nous, on est de la génération 68. Moi c'est ma deuxième date de naissance, le 13 mai 1968", raconte ce retraité, pas prêt cependant à lancer des pavés comme en 68. "En mai 1968, on a viré un vieux. En 2018, c'est peut-être les vieux qui voudraient virer un jeune. Parce qu'on en a marre", s'amusent enfin d'autres manifestants.

Manifestation de retraités contre la hausse de la CSG à Paris le 28 septembre 2017.
Manifestation de retraités contre la hausse de la CSG à Paris le 28 septembre 2017. (MAXPPP)